Sommaire des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos   Page précédente des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos Page suivante des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos

 Info "ROULETTE EXPERT" de Robert Lindman

Contenu

Le jeu s'applique aux douzaines et colonnes. A chaque coup joué, il faut miser en même temps sur une douzaine et une colonne. Le jeu démarre après une boule d'observation, et s'effectue à masse égale en deux étapes, selon 9 règles définies par l'auteur. Des exemples de parties sont donnés, avec les commentaires correspondants. Un listing résume 1 année d'exploitation, avec la permanence de Lindau 1976, à raison d'une partie ou attaque (9 coups en moyenne) par séance. Bilan: environ +9% des enjeux, soit 542 pièces de bénéfice. Capital conseillé: 30 pièces.

Un chapitre est consacré au jeu avec superposition de mises, quelques exemples d'applications et un listing résumant 1 année d'exploitation, avec la permanence de Lindau 1976, à raison d'une attaque par séance d'une part, et de 4 attaques par séance d'autre part. Bilan pour 1 attaque par séance: environ 17% des enjeux, soit 1644 pièces de bénéfice. Capital conseillé: 50 pièces. Bilan pour 4 attaques par séance: environ 15% des enjeux, soit 5360 pièces de bénéfice. Capital conseillé: 60 pièces. Cet ouvrage est édité par les Editions Logix.

Nous avons apprécié:

- La présentation soignée et la facilité de lecture.

- La présence de nombreux exemples de parties jouées, avec leurs commentaires.

- L'indication de bilans sur une année d'exploitation, sur permanence authentique.

Nous avons regretté:

- La correspondance de certains numéros à une colonne à laquelle ils n'appartiennent pas, en début de partie, alors que dans la deuxième étape du jeu, cette correspondance est abandonnée. Le choix de la douzaine en début de partie étant dicté par la douzaine sortante, il aurait été plus simple, et sans doute aussi efficace et logique, d'adopter ce même principe pour le choix de la colonne à jouer.

- L'imprécision des règles 7 et 8, au point qu'elles peuvent paraître contradictoires. Mais surtout, ces deux règles qui commencent par: "On examine les 3 à 5 derniers coups". Une telle directive fait appel à l'interprétation personnelle du joueur, avec les inconvénients que cela entraîne: plusieurs joueurs confrontés à la même permanence ne prendront pas toujours les mêmes décisions de jeu, et trouveront des résultats très différents au terme d'une centaine d'attaques.

- Plusieurs erreurs dans les décisions de jeu, les résultats ou les commentaires de parties données en exemples, ce qui est extrêmement regrettable pour une méthode de ce prix. Ceci est également de nature à discréditer l'exactitude des résultats fournis sur une année d'exploitation.

- L'impossibilité de vérifier les résultats obtenus sur une année d'exploitation: les permanences jouées ne sont pas fournies, seul le premier numéro de chaque partie est précisé.

- L'absence de bilan concernant les tests informatiques dont fait état la documentation qui présente la méthode. A ce propos, comment un programme informatique a-t-il pu traiter les règles 7 et 8 commençant par "On examine les 3 à 5 derniers coups"? Nous en déduisons que les bilans présentés dans la documentation et l'ouvrage sont le fait de tests manuels, dans lesquels l'interprétation personnelle du joueur a pu intervenir au niveau des règles 7 et 8.

- L'insuffisance de l'échantillon testé: le fait que la méthode ait été testée sur une année de permanence de Lindau 1976 ne signifie pas que le test ait porté sur les 92.056 boules de cette permanence. A raison d'une attaque par jour, soit en moyenne 9 coups par jour, durant les 358 journées testées, cela ne représente finalement que un peu plus de 3.000 boules. Or, tout joueur averti sait pertinemment qu'un test sur un échantillon aussi réduit ne constitue pas une garantie de fiabilité suffisante.

- Une aberration, à propos de l'application avec superposition de mises: alors qu'un capital de 50 pièces est conseillé pour 1 attaque par séance, à cause d'un découvert rencontré de -44 pièces, un capital de 60 pièces est conseillé pour 4 attaques par séance, à cause d'un découvert de -54 pièces. Il paraît évident que ce découvert de -54 pièces aurait pu tout aussi bien être rencontré sur 4 séances consécutives dans le premier cas de figure. Nous en déduisons qu'un découvert supérieur à -54 pièces peut se rencontrer dans l'exploitation de la méthode sur un plus grand nombre de boules. Un capital de 100 pièces nous semble préférable.

Conclusion

Le principe de l'attaque est finalement des plus classiques, puisqu'il consiste (presque) à sélectionner la douzaine et la colonne sortantes pour la première étape du jeu, puis la douzaine et la colonne dominantes pour la seconde étape. Les règles concernant la durée et/ou l'abandon de la partie ont pour objectif d'éviter de subir un écart prolongé, entraînant des pertes importantes.

Nous aurions apprécié de pouvoir réaliser un programme informatique pour tester cette méthode de manière effective sur les 92.056 boules de cette permanence de Lindau 1976, afin de vérifier sa rentabilité à long terme. Malheureusement, un tel programme est irréalisable à cause de l'imprécision des règles 7 et 8. Roulette Expert pourra cependant satisfaire le joueur occasionnel.

Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos
 
Page précédente des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos   Page suivante des  Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos

Techniques et Secrets   Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos Rapports confidentiels   Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos Crésus   Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos Thaïlandaise   Techniques et Secrets pour combattre la Roulette des Casinos Autres méthodes